Quai des lecteurs
Novembre 2021

9782290058169-475x500-2.webp

En vieillissant les hommes pleurent de Jean-Luc Seigle

Présenté par Régine Ryckoort

Dans la famille Chassaing il y a Albert ouvrier de nuit chez Michelin, Suzanne un peu à l'étroit dans son tablier de parfaite ménagère, puis Henri le fils préféré parti se battre en Algérie et enfin Gilles passionné de livres, entr'autres Eugénie Grandet, Nous sommes en 1961, et c'est le grand jour ou la télé entre dans la maison, Albert le taiseux va t il pouvoir avancer dans ce monde ou la "modernité" s'invite ? Certains passages dont celui de la toilette de la  mère âgée par son fils sont terriblement  émouvants. Ce livre est bouleversant de simplicité et d'authenticité, il est question de  transmission, de non-dits, de traumatismes de guerre,il évoque le temps qui passe et son cortège de regrets.C'est une réflexion sur la filiation d'une grande intensité. Le dernier paragraphe rend hommage à tous les sans grade, les oubliés des guerres, les hommes bafoués.

Il y a de l'indicible et de la grâce dans ce roman, pas de doute en lisant JL Seigle les femmes aussi pleurent....

L'expédition de l'espoir de Javier Moro

Présenté par Véronique Vigier

Ce livre a 2 histoires.

Celle du destin improbable d’Isabel Zendal, petite paysanne pauvre de Galice qui en 1788, à 13 ans, perd sa mère, emportée par la variole qui sévit tant en Europe qu’en Amérique du Sud où l’Espagne a de nombreuses colonies.

Placée comme domestique dans une riche famille de la Corogne, Isabel va néanmoins devenir directrice de l’orphelinat de la ville.

Et l’extraordinaire épopée, qu’Isabel va connaître avec une vingtaine de petits orphelins que le docteur Balmis a l’idée géniale d’emmener en Amérique du sud en 1803, pour permettre la transmission vivante du vaccin de la variole, découvert en 1796, jusqu’à Mexico.

9782221219751-475x500-2.webp
9791034742752-475x500-1.webp

Madeleine, Résistante

Tome 1 : La rose dégoupillée

Textes de Jean-David Morvan & Madeleine Riffaud

Dessins de Dominique Bertail

Présenté par Jean-Paul Ayme et Juliette Pascal

Suite à une injonction de R. Aubrac en 1994, Madeleine Riffaud (Journaliste, poétesse, née en 1924) se consacre à transmettre ses souvenirs sur la résistance, même ceux qu’elle a enfouis car trop douloureux.

Ce premier tome évoque l’adolescence de Madeleine Riffaud, de la route de l’exode, son séjour au sanatorium jusqu’à son entrée dans la résistance après son retour à Paris.

Les dessins de D Bertail sont superbes et montrent que le dessin peut prendre sens. Il est au service d’un texte concis et les deux nous emportent dans la vie extraordinaire de Madeleine, femme d’un courage hors du commun.

La chambre des époux de Éric Reinhardt

Présenté par Marie-Noëlle Peurière

Que voilà un titre aux connotations tendres, surannées, presque religieuses et qui vous emballe par sa délicatesse presque médiévale et une construction pas banale avec deux couples en miroir et le cancer au milieu. L'une guérit mais pas l'autre et sa douleur extrême conduit le second héros à écrire un REQUIEM sublime. CF. Brassens :"ce qu'il faut de douleur pour un air de guitare'". Grand moment. J'ai été séduite par les petites remarques du premier conteur (Eric donc) qui évoque en détail la vie quotidienne de l'écrivain  et ose lancer un défi à la mort : ils ont trois mois, sa femme pour guérir et lui pour terminer son roman : défi tenu et réussi. Son  écriture est d'une rare liberté (pas la liberté des propos ou des actes mais la liberté de l'écriture elle-même: copie carrément ses propres paragraphes, n'achève pas ses phrases, propose des dialogues où l'on n'échange que des points de suspension !,vitesse extraordinaire de cette écriture à 100 à l'heure) la satire des réunions de gens de lettres qui le tétanisent est une sorte de pause aimable mais le plus important n'est-il pas ce retour au titre et donc à la découverte finale de l'amour profond, vital, indestructible entre les deux époux qui ne se quitteront pas et vivent dans l'intelligence des sentiments. Il y a quelque chose de mystique là-dedans.

9782072824074-475x500-2.webp
9782330131869-475x500-1.webp

Seules les bêtes de Colin Niel

Présenté par Catherine Sandjian

Dans ce livre l'auteur, creuse la psychologie des personnes,  éclaire l'articulation complexe et incroyable des évènements, illustre parfaitement les univers abordés.

Le choc vient à la lecture... qui nous livre la voix, le style, la langue particulière propres à chaque protagoniste d'une sombre histoire. Il y a une disparition, un gendarme, mais c'est surtout le portrait de personnes à fleurs de peau, et quel que soit leur statut social, matrimonial... bien seules. Le cœur de l'ouvrage, c'est la solitude dans notre monde contemporain, des campagnes mais pas seulement, des êtres... avec 2 univers dépeints fabuleusement : les trous perdus l'hiver entre campagne et montagne, et l'Afrique, avec de jeunes brouteurs sans pitié à la vie néanmoins dure et illusoire, à Abidjan. Il est aussi question d'étranges concours de circonstances, en l'occurrence plutôt dramatiques, qui peuvent bouleverser des vies. 

Changer : méthode de Édouard Louis

Présenté par Chantal Crémisi

Édouard LOUIS raconte dans son livre ses transformations multiples ; son nom, prénom, il a transformé son visage, redessiné la structure de son implantation capillaire, dentaire, réinventé sa façon de bouger, de marger, parler, pour échapper à son milieu et au destin misérable de sa famille. Il arrive aussi à assumer son homosexualité. Arrivé à Paris, il prépare et réussit le concours d’entrée à l’École Normale supérieure. Il commence à écrire, le succès arrive et avec, l’indépendance financière. La fin de son livre est un peu nostalgique. Les images de son enfance lui manquent. Ce livre très attachant avec son style clair et simple est très agréable à lire.

9782021483048-475x500-1.webp